France

Italia

Schweiz

Documents

Naissance d’Alptrekking

1_naissancedalptrekking

Natif de Lourtier, village du fond du Val de Bagnes relié au Val d’Aoste par le col de Crète Sèche et la Fenêtre de Durand, j’ai été bercé, petit berger (sëportyoeu) à Bonatchiesse, par les histoires que nous racontaient les anciens sur les démêlés que les gens de Bagnes avaient eu avec les Valdôtains (i z’ Otans) en particuliers avec les seigneurs de Quart. Et je voulais toujours aller voir de l’autre coté de la montagne…

A la fin des années 1960, je fais le Tour du Mont Blanc, le père de tous nos tours créé au début des années 1950. Cela me donne l’idée de créer le Tour des Combins. Lors de la reconnaissance des itinéraires, qui me prend quelques années, j’explore enfin le pays des Otans.

En 1973, la Compagnie de chemin de fer Martigny – Orsières édite une carte pédestre au 1:50’000 où je trace le «Tour du Grand Combin» avec un parcours de base de 5 jours et un parcours alpin de 4 jours passant par le col d’Annibal et le col de Lâne. Des étapes de près de 9 heures et aucun balisage. Du vrai trek! Le Tour des Combins actuel, en fait la 3ème version, a été inauguré en 1996.

Au début des années 90, avec la complicité d’un groupe d’amis de Novare, de Vercelli, d’Aoste et du Valais, commence l’aventure du Tour du Mont Rose qui est inauguré en 1995. Dès cette date, nous nous interrogions avec nos amis Valdôtains comment relier le Tour du Mont Rose au Tour du Mont Blanc à travers le Tour des Combins, pour mettre en valeur cet espace merveilleux des Alpes valaisannes, des Alpes Pennines.

En été 1999, avec Palmira Orsières, nous testons la faisabilité de l’idée en reconnaissant les parcours sur le terrain de Chanrion à Breuil, de Prarayer (Valpelline) à Arolla. Les communes de Bagnes, Bionaz, Evolène et Valtournenche sont d’accord de jouer le jeu, de créer, d’améliorer et de baliser les chemins se trouvant sur leur territoire. Mais pour créer tout cela, il faut des moyens.

En 2002, grâce au sens de l’opportunité d’Elviro Favre,Valrando et la Communauté de montagne Grand-Combin signent une procédure Interreg Rando sans frontières «la liaison des tours comme occasion pour créer un grand domaine de randonnée entre le Mont-Blanc et le Mont Rose, pour promouvoir le tourisme durable et pour faire connaître le patrimoine des montagnes valaisannes, valdôtaines et piémontaises». Après quelques séances du COPIL (comité de pilotage) de Rando sans frontières, je m’aperçois que l’on peut faire beaucoup plus qu’une simple liaison, avoir plus d’ambition et créer un vrai trek à travers nos Alpes. Cette proposition ne fut pas toujours bien comprise, mais grâce à l’intuition et à l’entregent de Luigi Cortese, à l’appui de Brigitte Pitteloud et de Nicolas Mettan, il fut possible de modifier le projet initial et d’envisager la création d’un grand trek.

En 2002, nous inaugurons le Tour du Cervin et en même temps,Arthaud publie un livre d’image «Le Tour du Cervin» de Mario Colonel.

En juin 2004, nous inaugurons le Tour du Saint Bernard et en août 2004, le Tour des Grands Barrages. En août 2004, un jury, sous la présidence de Bernard Attinger, architecte cantonal du Valais décerne le 1er prix pour la création du logo Alptrekking au bureau Seghesio Grivon d’Aoste.

Aussi, en août 2004, tous les ingrédients étaient là pour créer ce grand trekking des Alpes dont nous rêvions depuis longtemps, Alptrekking. Après quelques perturbations, dues à la lente compréhension pour certains de la modification du projet initial, en été 2005, la commission technique peut enfin se mettre au travail pour la création du topoguide, du dépliant, du site web, des panneaux d’orientation, du balisage, etc. Le produit Alptrekking est aujourd’hui à votre disposition.

Alptrekking est un trek italo-franco-suisse de plus de trente-cinq jours qui a comme cadre les plus prestigieux 4’000 des Alpes: Mischabels, Monte Rosa, Cervin,Weisshorn, Zinalrothorn, Dent Blanche, Combins, Mont-Blanc, etc. Alptrekking va du Col du Monte Moro au Col des Montets, emprunte soit au nord, soit au sud les tronçons extérieurs des six tours et visite après chaque col les vallées qui descendent de la chaîne des Alpes: la montagne et la vie dans les vallées.

Alptrekking est un plus pour les amateurs de randonnée, de trek dans les Alpes, un plus pour le développement économique et touristique des vallées traversées.

Je souhaite d’or et déjà beaucoup de plaisir, au trekkeur expérimenté qui fera le tour en une seule fois, à celui qui y mettra quelques années et aussi à celui qui marchera dans sa tête en feuilletant ce topo guide et qui ira en voiture explorer toutes ces merveilleuses vallées visitées par Alptrekking.

Willy Fellay
Président d'honneur Alptrekking